Chronique – Août 2014

Catégories : Chroniques

À quel âge commençons-nous à rêver?

Certains experts affirment que le fœtus rêve dès le 5e mois de gestation. On a détecté des ondes cérébrales équivalentes à celles du sommeil paradoxal (sommeil de rêve). Selon le professeur Michel Jouvet, spécialiste du rêve, ce serait durant la période de rêves que la programmation génétique se met en place, une étape majeure dans le développement du fœtus.

Il est aussi démontré que la maman enceinte rêve plus que d’habitude et s’en souvient plus facilement. Parmi les raisons de cette augmentation de rêves il y a d’abord l’adaptation aux changements physiologiques de la grossesse ainsi que l’adaptation à son futur rôle de mère. Un autre bienfait du rêve durant la grossesse est l’évacuation du stress dont l’inquiétude de l’accouchement : à quel moment le bébé va naitre? Sera-t-il bien formé et en santé? Comment sera la vie avec ce nouvel enfant?  Autant d’inquiétudes que d’espoir pour cette étape majeure. Certains parents ont même rêvé au nom de l’enfant avant sa naissance comme si l’âme de cet être l’avait communiqué via un rêve télépathique.

Dans la prochaine chronique, Monique nous transportera à l’autre extrémité du temps en nous  parlant des rêves en fin de vie. Quel genre de scénarios se présentent au moment de la mort et à quoi peuvent servir ces rêves?

Nicole Gratton

 

Auteur :Nicole Gratton

Membre de l’IASD depuis 1999 et auteure de 15 livres, Nicole est directrice de l’École internationale de Rêves fondée en 1992. Elle donne des conférences depuis plus de 30 ans (Paris, Copenhague, Boston, San Francisco, Berkeley, Chicago, etc.). Sa première carrière en tant que technologue en imagerie médicale a duré 24 ans. La passion des rêves l’a conduite à devenir coach en Art de rêver (www.ArtdeRever.com).

Laisser un commentaire